top of page
  • Photo du rédacteurRomain Raynal

Auto-tune, Melodyne, qui fait quoi ?

Dernière mise à jour : 2 juin 2023

En 2023, nous reste-t-il de vrai.e.s chanteur.euse.s ?


Après l'article précédent sur l'histoire de la production musicale, cette semaine, nous nous penchons sur le traitement de la justesse et du placement rythmique en découvrant une méthodologie pour garder des voix naturelles.

Auto-tune, Melodyne, qui fait quoi ?
 

Plus besoin de savoir chanter ? 🙊


Auto-tune, Melodyne, qui fait quoi ?

Quand on voit la puissance des logiciels de musique et la surabondance de voix auto-tunées, tout prête à croire que plus personne ne sait chanter. Spoiler alert : c’est faux ! Il existe de nos jours d'innombrables chanteurs de talent, peut-être même plus que jamais. Tentons alors de comprendre pourquoi la correction vocale est devenue systématique.



Commençons par une évidence, si on utilise ces outils aujourd’hui, c’est tout simplement parce qu'ils existent. S’ils avaient été créés dans les années 70 je pense que beaucoup d’ingénieurs s’en seraient servi, et beaucoup de chanteurs auraient également souhaité gommer leurs “défauts”.


De fait, ces dernières années, nous avons habitué notre oreille à une justesse absolue des voix et des instruments virtuels. Tout est devenu parfaitement accordé, de sorte que les légères inflexions naturelles nous semblent désormais désagréables.

Auto-tune, Melodyne, qui fait quoi ?

Dans les causes probables, on peut aussi parler du gain de temps que cela procure. Il ne vous aura pas échappé que nous vivons dans une époque où tout va très vite et le budget/temps alloué à l’enregistrement d’un disque à comme fondu au soleil. Avoir de tels outils permet de rentabiliser des sessions de studio et permet de se focaliser sur l’interprétation et moins sur la justesse.


Aujourd’hui peu d'enregistrements se passent complètement de corrections vocales, de manière transparente ou non. Que ce soit un léger Auto-tune sur la piste des chœurs pour ajouter de la cohérence, ou un Melodyne pour rattraper une note qui est sortie de travers ou un vibrato trop accentué. On peut également agir sur le placement rythmique pour synchroniser des chœurs avec la ligne de chant principale.

Au-delà d’un simple effet de mode, la correction vocale est devenue un standard dans l’industrie. Quel que soit l’univers musical dont vous faites partie vous serez probablement amenés à en avoir besoin, ce qui suit vous sera alors utile.


Qui fait quoi ? 🤔


On dénote deux catégories d’outils de traitement de la voix : ceux qui fonctionnent de manière automatique en temps réel comme Auto-tune et ceux dont le fonctionnement est manuel et rétrospectif comme Melodyne. On n'utilisera pas les deux logiciels de la même manière, ni pour les mêmes raisons.


Auto-tune :


Commençons par comprendre la base des logiciels de traitement automatiques comme Auto-tune et comment obtenir un son naturel :


Son utilisation en temps réel lui confère deux utilisations : à la prise de son et au mixage. Je ne reviendrais pas sur son utilisation à la prise de son car cela sort du cadre de cet article. Pour le mixage, il se charge en insert sur une piste (⚠️avant les autres traitements) et se présente de la sorte :


Auto-tune, Melodyne, qui fait quoi ?
Voici les principaux réglages d'Auto-tune Pro à connaitre avant de l'utiliser

Les paramètres principaux à prendre en compte sont la tonalité globale du morceau, la vitesse de correction et les facteurs humains. Nous verrons dans une formation dédiée les réglages dans les détails.


Si la tonalité est correctement réglée, en actionnant l’option formant et en positionnant le humanize avec une vitesse de correction faible, la voix restera relativement naturelle. A adapter selon le contexte.


Il s'agit de réglages effectués sur Auto-tune Pro, il existe des versions d'entrée de gamme plus abordables amputées de plus ou moins de fonctionnalités. Si votre budget est limité je vous conseille quelques alternatives :


Waves tune real-time, qui bénéficie régulièrement de promotions intéressantes et qui dispose des mêmes réglages qu’Auto-tune Pro. Pour ma part je le trouve un peu moins naturel, mais c'est probablement car j'en ai moins l'habitude.


Il existe également Slate digital Metatune, Nectar 3, Auto-tune Acces et beaucoup de STAN (Station de Travail Audio Numérique) ont des plugins intégrés de correction vocale aux qualités variables.


Melodyne :


Melodyne quant à lui fonctionne de manière manuelle et rétrospective, c'est-à-dire qu’il se charge une fois que votre voix (ou autre instrument) est enregistrée. Il faut ensuite ouvrir une instance de Melodyne dans votre séquenceur et “envoyer” l’audio au sein de Melodyne afin qu’il puisse être analysé. Cette étape à été simplifiée grâce à la norme ARA, intégrée désormais dans la majorité des STAN.


💡Sachez que les alternatives telles que VariAudio (Cubase), Flex-Pitch (Logic) intégrées nativement dans ces logiciels sont d’excellentes alternatives accessibles sans surcoût d'un simple clic.


Une fois la voix analysée, au sein de Melodyne vous pouvez agir sur un grand nombre de paramètres, les plus importants sont :

  • La justesse

  • Le placement rythmique

  • Le vibrato

  • Les sibilances et les respirations

  • Le volume


Auto-tune, Melodyne, qui fait quoi ?
Voici la fenêtre principale de Melodyne avec la navigation entre les pistes, ses outils et sa timeline.

Le maître mot ici est d'agir avec parcimonie. Evitez les réglages automatiques, c'est le meilleurs moyen pour perdre tout le naturel de la voix. Même si c'est plus laborieux, je vous conseille de faire au cas par cas. Les outils avancés du logiciel permettent de faire des ajustements très précis et ainsi garder des voix naturelles.


Selon la version de Melodyne que vous utilisez, il se peut que vous n’ayez pas accès à toutes ces options. Soyez rassurés, le plus important est présent dans la version d’entrée de gamme “essentiel”. De même que VariAudio et Flex-Pitch qui n'ont pas le contrôle des sibilances ou la polyphonie sans pour autant que cela soit problématique.


Dans quel ordre les utiliser ? 🔁


Auto-tune, Melodyne, qui fait quoi ?

Avant toute chose, je vous conseille de réaliser le comping* de vos voix. Ainsi vous aurez sélectionné les parties les plus impactantes et probablement déjà réglé une partie non négligeable des problèmes de justesse ou de placement rythmique. Le comping peut être réalisé avec ou sans Auto-tune sur la piste. Personnellement cela dépend du style et également de la prestation de l'artiste. Si la justesse pose problème, je préfère l'activer et ainsi me concentrer sur la prestation.


*Le track comping est une technique d'enregistrement audio où plusieurs prises d'une même partie sont enregistrées, puis sélectionnées et combinées pour créer une piste finale. Cela permet aux artistes d'obtenir une performance parfaitement exécutée en combinant les meilleurs éléments de chaque prise.

Instinctivement, on a tendance à penser que le travail de Melodyne est plus discret et naturel et qu’il faut l’utiliser en priorité. Cependant, mon expérience m’a démontré que pour garder des voix naturelles, il valait mieux ne pas l’utiliser de manière systématique.


À la place, utilisez Auto-tune avec les réglages décrits ci-dessus. Cela permet de maintenir la justesse de la voix de manière globale. Le facteur humanize et la vitesse de transition permettent de rendre la correction plus ou moins “parfaite”. Cela corrigera une bonne partie des problèmes de justesse et vous pourrez adapter les réglages pour que cela reste le plus naturel possible.


Utilisez Melodyne seulement si des problèmes subsistent comme :

  • Vibrato mal contrôlé

  • Mauvaise note ( je ne parle pas d’un problème de justesse mais de note incorrecte)

  • Justesse qu’auto-tune n’arrive pas à corriger

  • Et les problèmes de placement rythmique ou de respiration qu’Auto-tune ne gèrent pas.

Ainsi, vous vous évitez d’avoir à traiter manuellement l’ensemble des problèmes de justesse en confiant ce travail à Auto-tune. Melodyne vous permet alors de corriger ce qui est passé au travers des mailles du filet. ❗️Gardez bien en tête qu’il s’agit d’un conseil basé sur mon expérience et non d’une recette à appliquer sans réfléchir. Si les problèmes sont minimes, ou si vous ne souhaitez pas avoir une voix trop moderne, vous pouvez utiliser Melodyne seul. Ou ne rien utiliser du tout. Mais si vous êtes là je doute que ce soit dans vos intentions :)


Evitez le port du casque 🎧


⚠️ Pour le traitement de la justesse évitez le port du casque ! En effet, le casque, de par son fonctionnement à tendance à faire ressortir les hautes fréquences (sibilances, harmoniques, etc..). Comme elles sont plus facilement perçues dans les écouteurs qu'à l'air libre, où les ondes sonores ont plus de difficulté à se propager, la balance tonale est déséquilibrée et notre attention moins focalisée sur la note fondamentale. Cela fonctionne de la même manière si vous écoutez sur des enceintes à fort volume.


💡Pour résumer, travailler sur des enceintes à bas volume maximise votre perception de la justesse !


Auto-tune, Melodyne, qui fait quoi ?
Représentation très sommaire du spectre harmonique d'une voix. La fondamentale est l'élément le plus précis pour apprécier la justesse d'une voix.

Toujours privilégier l'interprétation : 👩‍🎤


Maintenant que nous avons vu les outils, penchons nous sur leur limites. L'interprétation est la seule donnée sur laquelle nous n'avons aucune emprise. Si la prestation est plate, cela est irrattrapable et ce, même si elle est parfaitement juste.

Il vaut mieux une note franche et fausse que timide et juste.
Auto-tune, Melodyne, qui fait quoi ?

Dès lors, pendant l'enregistrement, le principal est de se focaliser sur l'interprétation de l'artiste, de son confort et de le pousser à tenter des choses. S'il se focalise trop sur la justesse il y a des chances qu'il passe à côté de l'essentiel. Si c'est vous qui chantez, assurez vous d'être à l'aise et n'ayez pas peur de "vous lâcher" quitte à friser avec l'imperfection.



Car pour fonctionner correctement, le logiciel de correction a besoin de comprendre la note qui lui est envoyée. Plus la note est distincte, plus le logiciel est efficace. Comprenez par là qu’il vaut mieux une note franche et fausse que timide et juste. Si le.la chanteur.se marmonne, n'articule pas, ne met pas la bonne intention, même avec tous les outils du monde il sera impossible de sauver les meubles.


Alors soyez attentifs à tous ces points pendant l'enregistrement et vous devriez rapidement progresser dans le traitement de vos voix avec Auto-tune, Melodyne et autres logiciels de traitement de la justesse et du placement rythmique.


 

Auto-tune, Melodyne, qui fait quoi ?

A travers ces quelques lignes, j’espère que vous comprenez mieux comment traiter vos voix de manière naturelle. Je vous invite à lire également ces articles qui vous donneront des clés pour faire évoluer vos productions musicales.


N’hésitez pas à commenter et à partager sur vos réseaux sociaux et restez connectés, de prochains articles arrivent très bientôt ! 🙏

Posts récents

Voir tout

Bình luận


bottom of page